Imprimer Partager

Ils nous soutiennent et nous expliquent pourquoi

Madame Holtz,
Présidente de l’association « Les Yeux de l’Amour »

« J’ai créé l’association qui porte le joli nom de « Les Yeux de l’Amour » en novembre 2015 avec quelques amis et connaissances dont les enfants sont touchés par le rétinoschisis juvénile. Cette maladie est encore très peu connue dans notre région, même des ophtalmologues, et de nombreux faux diagnostics, parfois très effrayants, ont pu être posés.

Notre but est de faire connaître cette maladie autour de nous, mais aussi de soutenir la recherche scientifique et médicale. Nos membres, tous bénévoles, débordent sans cesse d’idées originales pour réaliser de nouvelles créations afin de les vendre lors de différentes manifestations et ainsi récolter le maximum d’argent possible.

C’est donc avec beaucoup de plaisir et de fierté que j’ai pu visiter l’Institut de la Vision et rencontrer l’équipe d’Isabelle Audo et de Christina Zeitz le 24 février 2017 pour lui remettre un don de 2 000 €, dans l’espoir de participer, à notre niveau, à l’effort de recherche dans ce domaine qui nous tient tous à cœur. »

lesyeuxdelamour

Suivre les actus de l’association les Yeux de l’Amour sur facebook :
lesyeuxdelamour

mars 2017


 

Arthure Aumoite,
Auteur/réalisateur, producteur
Réalisateur du 1er spot télévisé de l'Institut de la Vision :

Arthur_Aumoite"Je suis touché par une atteinte rétinienne génétique qui s’est déclenchée lorsque j’avais 14 ans. Au quotidien, je mène une vie presque normale, en m’appuyant sur mes proches comme sur les aides que permettent les nouvelles technologies. Pour moi la vision des détails est délicate. Une personne par exemple se définit plus en terme de forme, de contour, de contrastes, de son, que par un visage ou la couleur des cheveux. Mes définitions sont différentes ! Cette particularité se transforme en atout pour mon métier. Être réalisateur, c’est retranscrire un point de vue personnel sur le monde. Ma vision singulière me donne un point de départ intéressant à exploiter. Mon atteinte rétinienne n’ayant pas été exactement identifiée à ce jour, j’ai intégré le programme de recherches mené par le Dr Isabelle Audo à l’Institut de la Vision sur l’identification des gènes induisant des maladies de la vue. Cela consiste à participer régulièrement à des tests oculaires et dépistages génétiques. A ce jour, il n’existe pas de traitement pour moi, mais l’avenir nous réservera de bonnes surprises et pour cela il est important pour moi de participer à la recherche. Mon implication avec l’Institut de la Vision va plus loin. J’ai co-écrit et co-réalisé gracieusement le premier spot télévisé de l’Institut. C’est très gratifiant de porter à l’écran une belle cause et de contribuer concrètement à la visibilité et à la mobilisation autour de ce centre de recherche."

mars 2016


Madame Jeannine Thevenot,
Donatrice

"J'ai la conviction qu’il est très important de faire avancer la recherche fondamentale et la recherche clinique sur les maladies de la vision. Chaque progrès dans ce domaine soulage le quotidien de millier de personnes atteintes de maladies oculaires, une situation que je vis et comprends à titre personnel. Les récentes avancées scientifiques et médicales réalisées au sein de l’Institut de la Vision sont très enthousiasmantes pour une scientifique de formation comme moi qui s’est toujours intéressée aux études dans le domaine biomédical et en particulier celui de la vision. C’est pour toutes ces raisons que je me suis engagée dans cette action de soutien très volontaire à la Fondation."

Créé Mardi, 31 Août 2010 Modifié Lundi, 20 Mars 2017

© 2010 Fondation Voir et Entendre. Tous droits réservés. Une réalisation Sud Edito et h2studio