Nos actions

Imprimer Partager

ALIENOR

Rôle de la nutrition et de la génétique dans la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA)


Contact


Présentation

La DMLA est la principale cause de cécité dans les pays industrialisés. Depuis quelques années, des avancées importantes ont été faites dans la compréhension et le traitement de cette maladie. Il est de plus en plus évident que cette maladie résulte d’une susceptibilité génétique, associée à des facteurs environnementaux. Parmi ceux-ci, les plus importants sont le tabagisme et la nutrition. Ainsi, un essai randomisé américain a montré qu’une supplémentation en antioxydants et zinc est utile dans la prévention secondaire de la DMLA.

Nous menons depuis 2006 l’étude Alienor (Antioxydants, Lipides Essentiels, Nutrition et maladies Oculaires). Il s’agit d’une étude épidémiologique portant sur près de 1000 personnes âgées vivant à Bordeaux. Notre objectif est d’étudier le rôle des facteurs nutritionnels (antioxydants, lutéine et zéaxanthine, acide gras oméga 3)  dans la DMLA, en prenant en compte la susceptibilité génétique des personnes (au travers de plusieurs polymorphismes) (1).  L’examen ophtalmologique d’inclusion a eu lieu en 2006-2008. Un premier examen de suivi a été réalisé en 2010-2011, grâce au soutien de la Fondation Voir et Entendre, et un deuxième examen de suivi est actuellement en cours, 4 ans après l’inclusion.

illustration projet JF Korobelnik

Maculopathie liée à l'âge.

Notre étude a, pour l’instant, permis de confirmer une association forte du risque de DMLA avec le tabagisme et le gène du Facteur H du complément (2). Nous avons également mis en évidence une réduction du risque de DMLA chez les personnes ayant des apports alimentaires élevés en acides gras oméga 3 à longue chaîne (EPA, DHA) (3). Ces données viennent consolider les résultats d’une quinzaine d’études, au niveau mondial, qui suggèrent toutes que les acides gras oméga 3 à longue chaine, provenant essentiellement de la consommation de poisson, pourraient avoir un rôle protecteur vis-à-vis de la DMLA.

D’autres travaux sont en cours, concernant le rôle de plusieurs polymorphismes génétiques (ARMS2, facteurs C3 et C2/B du Complément, LIPC…), ainsi que le rôle d’autres facteurs modifiables (tension artérielle, lipides plasmatiques, exposition au soleil…). L’étude Aliénor est actuellement la seule cohorte épidémiologique sur la DMLA en cours en France, et permettra des avancées majeures dans l’identification des personnes à haut risque de DMLA, qui pourraient ainsi bénéficier d’un suivi ophtalmologique intensif, ainsi que de mesures de prévention (arrêt du tabac, conseils nutritionnels, compléments alimentaires…).

Publications

1. Delcourt C, Korobelnik JF, Barberger-Gateau P, et al. Nutrition and Age-Related Eye Diseases: The ALIENOR (Antioxydants, Lipides Essentiels, Nutrition et Maladies Oculaires) Study. J Nutr Health Aging. 2010; 14: 854-861.

2. Delcourt C, Delyfer MN, Rougier MB, et al. Associations of Complement Factor H and Smoking with Early Age-Related Macular Degeneration: The ALIENOR Study. Invest Ophthalmol Vis Sci. 2011; 52: 5955-5962.

3. Merle B, Delyfer MN, Korobelnik JF, et al. Dietary omega-3 Fatty acids and the risk for age-related maculopathy: the Alienor study. Invest Ophthalmol Vis Sci. 2011; 52: 6004-6011.

Créé Mercredi, 16 Juin 2010 Modifié Mercredi, 12 Octobre 2011

© 2010 Fondation Voir et Entendre. Tous droits réservés. Une réalisation Sud Edito et h2studio